Texte des Vêpres à la Vierge Marie

1. Intonatio :
Deus in adiutorium meum intende !

Venez à mon aide, ô mon Dieu !

Domine in adiuvandum
Domine in adiuvandum me festina.
Gloria Patri et Filio
et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio et nunc et semper,
et in saecula saeculorum.
Amen. Alleluia.

Hâtez-vous, Seigneur, de me secourir.
Gloire au Père, au Fils
et à l’Esprit-Saint,
comme cela était au commencement, et maintenantet toujours,
et dans les siècles des siècles.
Amen. Alléluia.

2. Psaume 109 : Dixit Dominus
Dixit Dominus Domino meo :
sede a dextris meis :
donec ponam inimicos tuos,
scabillum pedum tuorum.
Virgam virtutis tuae
emittet Dominus ex Sion :
dominare in medio inimicorum tuorum.
Tecum principium in die virtutis tuae
in splendoribus sanctorum,
ex utero ante luciferum genui te.
Iuravit Dominus, et non paenitebit eum :
tu es sacerdos in aeternum
secundum ordinem Melchisedech.
Dominus a dextris tuis,confregit in die irae suae reges.
Iudicabit in nationibus,
implebit ruinas,
conquassabit capita in terra multorum.
De torrente in via bibet :
propterea exaltabit caput.
Gloria Patri et Filio
et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio et nunc et semper,
et in saecula saeculorum.
Amen.

Le Seigneur a dit à mon seigneur :
assieds-toi à ma droite,
jusqu’à ce que je réduise tes ennemis
à te servir de marche-pied.
Le Seigneur fera sortir de Sion
le sceptre de ta puissance :
règne au milieu de tes ennemis.
Tu posséderas la principauté et l’empire au jour de ta puissance;
dans la splendeur des saints,
je t’ai engendré de mon sein avant l’étoile du jour.
Le Seigneur a juré, et son serment demeurera immuable,
que tu es le prêtre éternel
selon l’ordre de Melchisédech.
Le Seigneur est à ta droite,
il a brisé et mis en poudre les rois au jour de sa colère.
Il exercera son jugement au milieu des nations :
il remplira tout de la ruine de ses ennemis ;
il écrasera sur la terre les têtes d’un grand nombre de personnes.
Il boira l’eau de torrent dans le chemin,
et c’est pour cela qu’il élèvera sa tête.
Gloire au Père, au Fils
et à l’Esprit-Saint,
comme cela était au commencement, et maintenant
et toujours, et dans les siècles des siècles.
Amen.

3. Concerto : Nigra sum
Nigra sum,
sed formosa,
filiae Jerusalem.
Ideo dilexit me rexet introduxit me in cubiculum suum
et dixit mihi :
Surge, amica mea, et veni.
Jam hiems transiit,
imber abiit et recessit,
flores apparuerunt in terra nostra,
tempus putationis advenit.

Je suis noire,
mais je suis belle,
ô filles de Jérusalem :
c’est pourquoi le roi m’a aimée,
et m’a fait entrer dans ses appartements secrets.
Et il me dit :
Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens !
Car voici, l’hiver est passé;
la pluie a cessé, elle s’en est allée.
Les fleurs paraissent sur la terre,
le temps de chanter est revenu.

4. Psaume 112 : Laudate pueri
Laudate pueri
Dominum,laudate nomen Domini.
Sit nomen Domini benedictum,
ex hoc nunc, et usque in saeculum.
A solis ortu usque ad occasum
laudabile nomen Domini.
Excelsus super omnes gentes Dominus
et super coelos gloria eius.£Quis sicut Dominus Deus noster,
qui in altis habitat,
et humilia respicit in coelo et in terra ?
Suscitans a terra inopem,
et de stercore erigens pauperem ;
ut collocet eum cum principibus,
cum principibus populi sui.
Qui habitare facit sterilem in domo,
matrem filiorum laetantem.
Gloria Patri et Filio
et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio et nunc et semper,
et in saecula saeculorum.
Amen.

Louez le Seigneur, vous qui êtes ses serviteurs ;
louez le nom du Seigneur.
Que le nom du Seigneur soit béni
dès maintenant, et dans tous les siècles.
Le nom du Seigneur doit être loué
depuis le lever du soleil jusqu’au couchant.
Le Seigneur est élevé au-dessus de toutes les nations,
et sa gloire au-dessus des cieux.
Qui est semblable au Seigneur notre Dieu,
qui habite les lieux les plus élevés,
et qui regarde ce qu’il y a de plus abaissé dans le ciel et sur la terre ?
Qui tire de la poussière celui qui est dans l’indigence,
et qui élève le pauvre de dessus le fumier,
pour le placer avec les princes,
avec les princes de son peuple.
Qui donne à celle qui était stérile la joie de se voir
dans sa maison la mère de plusieurs enfants.
Gloire au Père, au Fils
et à l’Esprit-Saint,
comme cela était au commencement, et maintenant
et toujours, et dans les siècles des siècles.
Amen.

5. Concerto : Pulchra es
Pulchra es, amica mea,
suavis et decora filia Jerusalem,
Pulchra es, amica mea,
suavis et decora sicut Jerusalem,
terribilis ut castrorum acies ordinata.
Averte oculos tuos a me,
quia ipsi me avolare fecerunt.

Tu es belle, ma compagne,
agréable et gracieuse, ô fille de Jérusalem.
Tu es belle, ma compagne,
agréable et gracieuse comme Jérusalem,
terrible comme des troupes sous leurs bannières.
Détourne de moi tes yeux,
car ils me troublent.

6. Psaume 121 : Laetatus sum
Laetatus sum in his, quae dicta sunt mihi :
in domum Domini ibimus.
Stantes erant pedes nostri,
in atriis tuis Jerusalem.
Jerusalem, quae aedificatur ut civitas:
cuius participatio eius in idipsum.
Illuc enim ascenderunt tribus,
tribus Domini:
testimonium Israel
ad confitendum nomini Domini.
Quia illic sederunt sedes in iudicio,
sedes super domum David.
Rogate quae ad pacem sunt Jerusalem :
et abundantia diligentibus te.
Fiat pax in virtute tua :
et abundantia in turribus tuis.
Propter fratres meos et proximos meos,
loquebar pacem de te.
Propter domum Domini Dei nostri,
quaesivi bona tibi.
Gloria Patri et Filioet Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio et nunc et semper,
et in saecula saeculorum.
Amen.

Je me suis réjoui à cause de ce qui m’a été dit,
que nous iront en la maison du Seigneur.
Nos pieds se sont autrefois
arrêtés à ton entrée, ô Jérusalem,
Jérusalem, que l’on bâtit comme une ville,
et dont toutes les parties sont dans une parfaite union entre elles.
Car c’était là que montaient toutes les tribus,
les tribus du Seigneur,
selon le précepte donné à Israël,
pour y célébrer les louanges du nom du Seigneur.
Car c’est là qu’ont été établis les trônes de la justice,
les trônes de la maison de David.
Demandez à Dieu tout ce qui peut contribuer à la paix de Jérusalem,
et que ceux qui t’aiment, ô ville sainte, soient dans l’abondance.
Que la paix soit dans ta force,et l’abondance dans tes tours.
J’ai parlé de paix et je te l’ai souhaitée,
à cause de mes frères et de mes proches.
J’ai cherché à te procurer toute sorte de biens,
à cause de la maison du Seigneur notre Dieu.
Gloire au Père, au Filset à l’Esprit-Saint,
comme cela était au commencement, et maintenant
et toujours, et dans les siècles des siècles.
Amen.

7. Concerto : Duo seraphim
Duo Seraphim clamabant alter ad alterum :
Sanctus Dominus Deus Sabaoth.
Plena est omnis terra gloria eius.
Tres sunt, qui testimonium dant in coelo:
Pater, Verbum et Spiritus Sanctus.
Et hi tres unum sunt.
Sanctus Dominus Deus Sabaoth.
Plena est omnis terra gloria eius.

Deux séraphins se répondant l’un à l’autre se disaient :
Saint, saint, saint est l’Éternel des armées !
Toute la terre est pleine de sa gloire !
Is sont trois à rendre témoignage:
l’Esprit,  l’eau et le sang,
et ces trois sont d’accord.
Saint, saint, saint est l’Éternel des armées!
Toute la terre est pleine de sa gloire !

8. Psaume 126 : Nisi Dominus
Nisi Dominus aedificaverit domum,
in vanum laboraverunt qui aedificant eam.
Nisi Dominus custodierit civitatem,
frustra vigilat qui custodit eam.
Vanum est vobis ante lucem surgere :
surgite postquam sederitis,
qui manducatis panem doloris.
Cum dederit dilectis suis somnum :
ecce hereditas Domini, filii :
merces, fructus ventris.
Sicut sagittae in manu potentis,
ita filii excussorum.
Beatus vir qui implevit
desiderium suum ex ipsis :
non confundetur
cum loquetur inimicis suis in porta.
Gloria Patri et Filio
et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio et nunc et semper,
et in saecula saeculorum.
Amen.

Si le Seigneur ne bâtit pas une maison,
c’est en vain que travaillent ceux qui la bâtissent.
Si le Seigneur ne garde une ville,
c’est en vain que veille celui qui la garde.
C’est en vain que vous vous levez avant le jour.
Levez-vous après que vous vous serez reposés,
vous qui mangez d’un pain de douleur.
Lorsqu’il aura accordé le repos comme un sommeil à ses bien-aimés,
ils jouiront de l’héritage du Seigneur, et auront pour récompense
des enfants qui sont le fruit des entrailles de leurs mères.
Les enfants de ceux qui sont éprouvés par l’affliction
sont comme des flèches entre les mains
d’un homme robuste et puissant.
Heureux est l’homme
qui a accompli son désir en eux.
Il ne sera point confondu
lorsqu’il parlera à ses ennemis à la porte de la ville.
Gloire au Père, au Fils
et à l’Esprit-Saint,
comme cela était au commencement, et maintenant
et toujours, et dans les siècles des siècles.
Amen.

9. Concerto : Audi cælum
Audi cælum, verba mea,
plena desiderio et perfusa gaudio. (Audio!)
Dic, quaeso, mihi :
Quae est ista,
quae consurgens ut aurora rutilat,
ut benedicam? (Dicam !)
Dic nam ista pulchra ut luna,
electa ut sol,
replet laetitia terras, coelos, maria. (Maria !)
Maria virgo illa dulcis,
praedicata de propheta Ezechiel,
porta orientalis. (Talis !)
Illa sacra et felix porta :
per quam mors fuit expulsa,
introducta autem vita. (Ita !)
Quae semper tutum est medium
inter homines et Deum,
pro culpis remedium. (Medium !)
Omnes hanc ergo sequamur,
qua cum gratia mereamur
vitam aeternam.
Consequamur. (Sequamur !)
Prestet nobis Deus,
Pater hoc et Filius et Mater,
cuius nomen invocamus dulce
miseris solamen. (Amen !)
Benedicta es, virgo Maria,
in saeculorum saecula.

Écoute, ô ciel, mes paroles
pleines de désir ardent et remplies de joie. (J’écoute !)
Dis-moi, je t’en prie,
quel est celui
qui s’élève et qui brille comme l’aurore
pour que je puisse chanter ses louanges. (Je le dis !)
Dis-lui qu’en raison de cette beauté, semblable à celle de la lune
et à celle du soleil,
il remplit de joie la terre, les cieux et les mers. (Marie !)
Douce Vierge Marie,
dont le prophète Ézéchiel a chanté les louanges
comme étant la porte de l’Orient. (La même !)
Cette porte sacrée et bénie,
par laquelle la mort a été expulsée
et la vie introduite. (Ainsi !)
Elle est toujours l’intermédiaire
entre les hommes et Dieu,
pour que nos péchés nous soient pardonnés. (La médiatrice !)
Pour que, par sa miséricorde,
nous puissions gagner
la vie éternelle.
Suivons-la. (Suivons-la !)
Que Dieu nous le permette,
le Père et le Fils et que notre Mère,
dont le tendre nom est invoqué,
apporte la consolation à ceux qui sont malheureux. (Amen !)
Que tes louanges soient chantées, Vierge Marie,
dans tous les siècles.

10. Psaume 147 : Lauda, Jerusalem
Lauda, Jerusalem, Dominum :l
auda Deum tuum, Sion.
Quoniam confortavit seras portarum tuarum :
benedixit filiis tuis in te.
Qui posuit fines tuos pacem :
et adipe frumenti satiat te.
Qui emittit eloquium suum terrae :
velociter currit sermo eius.

Jérusalem, loue le Seigneur :
Sion, loue ton Dieu.
Parce qu’il a fortifié les serrures de tes portes,
et qu’il a béni les enfants que tu renfermes dans ton enceinte.
Il a établi la paix jusqu’aux confins de tes États,
et il te rassasie du meilleur froment.
Il envoie sa parole à la terre,

11. Sonata sopra : Sancta Maria, ora pro nobis
Sancta Maria, ora pro nobis.

12. Hymnus : Ave Maria stella.
Ave maris stella, Dei Mater alma,
atque semper virgo, felix coeli porta.
Sumens illud Ave Gabrielis ore,
funda nos in pace, mutans Evae nomen.
Solve vincla reis, profer lumen caecis,
mala nostra pelle, bona cuncta posce.
Monstra te esse matrem, sumat per te preces,
qui pro nobis natus, tulit esse tuus.
Virgo singularis, inter omnes mitis,
nos culpis solutos, mites fac et castos.
Vitam praesta puram, iter para tutum,
ut videntes Jesum, semper collaetemur.
Sit laus Deo Patri, summo Christo decus,
Spiritui Sancto, tribus honor unus.
Amen.

Salut, étoile de la mer, sainte Mère de Dieu,
et vierge toujours, porte bénie du ciel.
En accueillant cet Ave, des lèvres de Gabriel,
établis-nous dans la paix, en retournant le nom d’Eva.
Dénoue les lies des pécheurs, donne la lumière aux aveugles,
chasse nos maux, obtiens pour nous tous les biens.
Montre que tu es mère et qu’il accueille par toi nos prières,
Celui qui, né pour nous, voulut être ton enfant.
Vierge sans égale, douce entre toutes,
après nous avoir délivrés de nos fautes,
rends-nous doux et chastes.
Obtiens-nous un vie pure, vieille sur notre chemin,
afin qu’en voyant Jésus, nous soyons toujours heureux.
Louange à Dieu le Père, honneur au Christ très haut,
ainsi qu’à l’Esprit-Saint, à tous trois même gloire.
Amen

13-24. Magnificat
Magnificat anima mea Dominum,
Et exultavit spiritus meus in Deo salutari meo.
Quia respexit humilitatem ancillae suae:
ecce enim ex hoc beatam me dicent omnes generationes
Quia fecit mihi magna qui potens est :
et sanctum nomen eius.
Et misericordia eius a progenie in progenies :
timentibus eum.
Fecit potentiam in brachio suo :
dispersit superbos mente cordis sui.
Deposuit potentes de sede :
et exaltavit humiles.
Esurientes implevit bonis :
et divites dimisit inanes.
Suscepit Israel puerum suum :
recordatus misericordiae suae.
Sicut locutus est ad patres nostros :
Abraham et semini eius in saecula.
Gloria Patri et Filio
et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio et nunc et semper,
et in saecula sæculorum.
Amen

Mon âme glorifie le Seigneur.
Et mon esprit est ravi de joie en Dieu mon Sauveur.
Parce qu’il a daigné regarder son humble servante ;
et désormais toutes les générations me diront heureuse.
Car il a fait en moi de grandes choses, lui qui est tout puissant,
et de qui le nom est saint.
Sa miséricorde se répand d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Il a déployé la force de son bras.
Il a dissipé ceux qui s’élevaient dans l’orgueil
dans les pensées de leur cœur.
Il a arraché les grands de leur trône,
et il a élevé les petits.
Il a rempli de biens ceux qui étaient affamés,
et il a renvoyé vides ceux qui étaient riches.
S’étant souvenu de sa miséricorde,
il a pris en sa protection Israël son serviteur,
Selon la promesse qu’il a faite à nos pères,
à Abraham et à sa race pour toujours.
Gloire au Père, au Fils
et à l’Esprit-Saint,
Comme cela était au commencement, et maintenant
et toujours, et dans les siècles des siècles.
Amen.